MBN       Rectorat Strasbourg         Plan du site        Webclasseur         J.U.        

Latin

article pour site du lycée 0011

Le vendredi 26 avril, les latinistes et les hellénistes du lycée Schuré ont dirigé de mains de maîtres les Olympiades de latin et de grec 2019 qui se tenaient à Sélestat.

Cet événement régional rassemblait des collégiens venus de toute l'Alsace pour s'affronter dans quatre épreuves et élire les meilleurs latinistes et hellénistes de 3ème de l'année. Les lycéens ont ainsi dû les guider dans Sélestat lors d'un rallye dédié aux inscriptions latines et humanistes disséminées dans la ville ; ils ont jugé les déguisements imaginés par les collégiens sur le thème des personnages historiques et légendaires ; et ils ont enfin dû surveiller et corriger les épreuves intellectuelles qui les ont départagés.

A cette occasion, ils ont pu profiter, comme les élèves de 3ème, des ateliers puis du spectacle proposés par la troupe professionnelle ACTA. Ces archéologues expérimentaux leur ont en effet montré comment les athlètes antiques maniaient le disque, sautaient en longueur ou gagnaient les épreuves de pugilat lors de Jeux Olympiques. Les élèves ont ainsi pu reproduire eux-mêmes ces gestes ancestraux. Ils ont ensuite assisté à un véritable combat de gladiateurs, bien plus impressionnant qu'au cinéma !

Les lycéens ont enfin remis leurs titres aux collégiens vainqueurs de chacun des prix et ont eu le plaisir de récompenser leurs camarades du collège de Barr, schola latinae linguae piscis, pour leur performance lors du rallye. Ce fut une belle journée, grâce à eux, et tous les en ont remerciés !

 

 

POURQUOI ETUDIER LE LATIN ?

 

L’étude du latin permet :

- de mieux comprendre un monde passionnant : l’Antiquité et ses civilisations : connaître l’histoire de Rome, la mythologie, les gladiateurs, Romulus et Rémus, Cicéron, César, la République Romaine, Néron, Pompéi, les aventures d’Enée…L’intérêt pour l’Antiquité va grandissant : combien de films, de romans, de bandes dessinées, de documentaires, de jeux vidéos font référence à l’Antiquité !

- de mieux connaître la langue française , son vocabulaire, son orthographe, sa grammaire, son histoire.

- de mieux connaître l’Europe , le monde méditerranéen, les fondements de la culture occidentale, durablement influencés par les Romains. Les langues italienne et espagnole, tout comme le Français, sont directement issues du Latin.

- de mieux comprendre les œuvres du passé et sa propre culture dans leurs différences et leurs continuités : du Moyen-Âge à nos jours, tous les arts (peinture, sculpture, musique, danse…) et en particulier la littérature sont imprégnés de culture latine. Rappelons que le programme de Français pour le bac demande l’étude d’œuvres écrites du Moyen-Âge à nos jours .

-         de se familiariser avec des mots et des expressions fréquemment utilisés en médecine, en droit, en botanique, en pharmacie, en biologie, en philosophie…

 

Aussi n’étudie-t-on pas le latin comme une langue de communication ou de service (le but n’est pas de « parler latin ») mais comme une langue de culture qui permet l’approfondissement de sa propre langue et des langues modernes.

Cette étude permet de former le jugement, de se situer dans l’histoire pour mieux comprendre le présent, de renforcer les connaissances communes aux langues étrangères (déclinaisons en allemand, étymologie…)

 

 

Et après le Bac ?


- Beaucoup d’écoles accessibles avec le bac exigent une mention, de plus en plus la mention Bien. L’option Latin, à l’oral, bénéficie d’un coefficient 3 . Seuls les points supérieurs à la moyenne comptent ; un élève consciencieux est noté en général entre 15 et 20 : les points ainsi obtenus sont souvent déterminants pour l’obtention de la mention et donc l’admission dans certaines écoles.

- Le Latin est obligatoire pour les études de Lettres Modernes ou Classiques, de Théologie, très conseillé, voire indispensable, pour des études d’Histoire, d’Archéologie, de Droit ou de Philosophie.

 

- Des élèves de S ou de ES s’orientent vers des classes préparatoires littéraires, commerciales ou vers Sciences Po . Or le Français ne leur est enseigné au lycée que jusqu’à la fin de 1 ère . En terminale, ils n’ont plus de contact avec la littérature sauf en Latin où l’on continue à découvrir et à commenter des œuvres littéraires. Dans les classes préparatoires scientifiques, ils retrouvent un enseignement de Français auquel ils s’adapteront plus vite et mieux : l’exercice de résumé en classe scientifique exige une rigueur à laquelle les latinistes sont habitués.

-         L’école des Hautes Etudes Commerciales (HEC) propose aux étudiants des classes préparatoires littéraires le latin dès le concours d’entrée.

 

 

Et en Seconde ?

 

- Je peux étudier le latin quelle que soit la section que je choisirai en 1 ère et Terminale. Si je vise la section Littéraire (L), le latin me sera d’une grande utilité.

- Si j’ai commencé le Latin au Collège, je peux choisir :

  •  Le Latin en enseignement de détermination (épreuve écrite : coeff. 4)
  •   Le Latin en option facultative (épreuve orale : coeff. 3)

Dans les deux cas, les élèves revoient systématiquement les bases de la

langue.

 

Si je n’ai pas étudié le Latin au Collège, je peux le commencer en « grands débutants »

 

Le travail demandé (oui, il y a du travail !) à la maison n’est jamais excessif et en 1 ère et Terminale, il est adapté aux exigences des différentes sections.

   

Recherche  

   

Galeries Photos  

   
© ALLROUNDER